©Tous droits réservés - 2019 - Dépasser les bornes

  • Dépasser les bornes

Ile de Pâques - Immersion à petit prix chez les Rapa Nui 

La partie Pacifique de notre voyage s'est clôturée sur l'île de Pâques, une étape digne de nos rêves les plus fous! Il s'agit de l’île habitée la plus isolée du monde. Autour, il n’y a rien. Pas l’ombre d’une terre. Il faut parcourir 3 700 km vers l’Est pour arriver au Chili, 4 000 km vers l’Ouest pour débarquer à Tahiti. Nous y avons passé 7 jours accueillies dans une famille Rapa nui. Immersion garantie! Langue La langue officielle est l’espagnol. Les habitants de l’île de Pâques parlent aussi le rapanui, une langue proche du polynésien. Pour dire « bonjour » et « au revoir », c’est « iorana ». Facile lorqu’on vient de Tahiti, c'est la même chose! Argent La monnaie locale est le Peso chilien. Un Euro équivaut à environ 800 Peso chilien (15 octobre 2019). Les commerces et restaurants permettent souvent le paiement en carte bleue. Il y a un distributeur de billets à Hanga Roa la capitale. Nous avons effectué un seul gros retrait car il y a des frais équivalent à 7€ pour chaque retrait. Cher! Budget Nous avons dépensé un total de 280 euros pour 2 personnes pour les 7 jours passés sur l'île de Pâques. Le plus cher est le droit d'entrée sur l'île qui coûte 70€ par personne. On ne peut pas y échapper sinon, impossible d'aller voir les célèbres Moais. Le reste de nos dépenses concerne l'achat de nourriture. Nous avons fait des courses et cuisiné tous les jours. Pas de resto et une seule fois où nous sommes allée prendre un café (nous avons payé 10€ les 2 cafés) Le parc national Le parc national de Rapa Nui couvre plus de 40% de la surface de l’île de Pâques et regroupe une grande partie des sites archéologiques. Le parc est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. L’entrée du parc, lorsqu’on est étranger, coûte 80 US$ pour les adultes (70€ pour nous avec le taux de change). Les billets peuvent être achetés à l’aéroport dès l’arrivée ou en ville. Le ticket est valable 10 jours, les entrées sont illimitées pour la plupart des lieux sauf la carrière de Rano Raraku et le village d’Orongo (1 seule visite possible). Climat Le climat de l’île de Pâques est subtropical. L’été (décembre à mars) est chaud et humide. L’hiver (de juin à septembre) est relativement doux. Il pleut toute l’année. Dans notre cas, nous avons eu droit à toutes les météos possibles en l'espace de 7 jours, du grand soleil qui brûle à la tempête avec pluie battante.

Taille de l'île de Pâques Elle ne mesure que 23 km sur 12 km. C'est un confetti perdu dans l'océan Pacifique. Sa superficie équivaut à environ trois fois celle de Paris. Trois volcans aujourd'hui éteints ont permi la création de l'île: le Poike (3 millions d’années), le Rano Kau (2,5 millions), le Terevaka (300 000 ans), dont le point le plus haut culmine à 511 m. De la haut, si vous avez la chance d'avoir une météo dégagée, on aperçoit toute l'île. Nous, on n'a rien vu du tout! Les Moais Il y a 887 moaïs recensés sur l’île. Ce sont des monolithes en pierre volcanique (basalte, trachyte ou tuf volcanique). Ils mesurent de 2 à 20 mètres et pèsent plusieurs tonnes. C'est bel et bien pour eux que nous avons parcourus des milliers de kilomètres! Les Moaïs, ces mystérieuses statues qui n'ont pas encore livrées tous leurs secrets. On pouvait passer des heures à les observer, à les photographier, à les dessiner. Ils se ressemblent tous et pourtant, d'un Moaï à l'autre, les détails changent. On est tombée amoureuse des Moaïs, difficile de faire autrement... Nos coups de cœur Pour Charlotte, le coucher de soleil sur le Ahu Tongariki reste un souvenir inoubliable. Ce site est le plus grand «ahu» (plate-forme cérémonielle) de pierre volcanique de l'île de Pâques. 15 moaïs se trouvent dessus, dont le plus lourd existant (86 tonnes). Cela en fait un point d'intérêt majeur de l'île!

Pour Perrine, le coup de coeur à eu lieu sur le site de Rano Raraku. C'est la que se trouve la carrière des Moaïs. Sur les flancs du volcan Rano Raraku, des centaines de Moaïs sortent de terre ou sont à moitié enterrés. On peut déambuler et les observer...

Hébergement Nous avons été accueillies par une famille de Rapa nui. L'immersion fut totale! Notre hôte Marco était un ami d'ami et il a accepté de nous héberger pendant notre séjour de 7 nuits! C'était une opportunité inouïe de pouvoir discuter, partager les repas et faire des randos ensemble. Outre l'expérience qui était géniale, cela nous a permi de faire une économie non négligeable. La maison de Marco etait assez grande pour que nous ayons notre propre chambre. Anecdote marquante: la maman de Marco nous a servi un ceviche avec purée maison à notre arrivée: on s'en souvient encore! Et les soirées barbecue avec toute la famille étaient tout aussi mémorables. Si nous n'avions pas eu cette opportunité, nous aurions opté pour le camping qui est la formule la plus économique pour séjourner sur l'île.

Transport Marco, notre hôte nous a prêté deux vélos ce qui nous a permis d'aller et venir facilement dans Ranga Roa et accéder au début de la rando vers Orongo. Nous avons loué le 4x4 de l'oncle de Marco pour visiter l'île. Il nous a fait un tarif 2 fois moins élevé que les loueurs officiels... Bon, le 4x4 n'avait plus aucune direction assistée et grinçait de toute part mais il nous a amené à bon port, c'est l'essentiel.

Immersion Etre accueillie par une famille peut donner droit à quelques privilèges. La maman de Marco était invitée à un concours fermé au public. Elle nous a permi d'y accéder. Il s'agissait d'une compétition au cours de laquelle de jeunes Rapa nui habillés de manière traditionnelle (avec peinture sur le corps) présentaient des danses, chants et textes dans la langue originelle de l'île. Touchant, passionnant! Une vraie chance d'assister à cet événement. À la fin de la compétition, un repas traditionnel était offert à tout le monde. Nous avons pu goûter les patates douces cuites dans la terre. C'était délicieux! Un rêve L'île de Pâques était un rêve que nous avons pu réaliser. Encore aujourd'hui je réalise à quel point c'était incroyable de poser le pied sur cette île minuscule qui fascine tant!