• Dépasser les bornes

Nouvelle Calédonie - Rencontre avec Kiara, une jeune femme transgenre en tribu kanak

Kiara est une jeune femme singulière. Elle a le contact facile, aime parler de son île, la Nouvelle Calédonie et de ses coutumes. Son rire est sonore et sa voix douce. Kiara a 23 ans et à sa majorité, elle s'est libérée d'un lourd fardeau. Elle a décidé d'assumer aux yeux de sa famille son statut de transgenre. Il lui en aura fallu du courage pour affronter le regard des hommes de sa tribu et les "qu'en dira-t-on".

Notre route fut longue et sinueuse pour atteindre la tribu de Ouipoin nichée au cœur de la montagne à plus de 2h de Nouméa, la capitale. Nous avions à coeur de découvrir la culture kanak, ses traditions, ses coutumes et sa cuisine en allant dormir chez l'habitant.

C'est Kiara et sa cousine Shan (également transgenre) qui nous ont accueillies. Sa générosité nous a beaucoup touchée et il nous est apparu comme une évidence de faire son portrait. Avec pudeur elle a accepté de nous raconter son histoire.

En Nouvelle Calédonie, une partie de la population mélanésienne vie en tribu à l'écart des villages au cœur des montagnes ou en bord de mer. Cette vie en harmonie avec la nature est régie par des lois et des coutumes qui définissent le rôle des hommes et celui des femmes. Les membres qui composent une tribu sont souvent issus d'une même famille.

En s'affirmant en tant que femme transgenre, Kiara a renoncé au pouvoir de la parole que lui conférait son statut d'homme. En tribu kanak, la parole de l'homme a davantage de poids que celle de la femme. Lors des conseils, ce sont eux qui peuvent débattre, les femmes sont quant à elles reléguées aux rôles ménagers et n'ont aucun pouvoir de décision. Les mentalités tentent cependant d'évoluer et certaines femmes tiennent tête aux traditions pour faire entendre leurs voix.

C'est le cas de Mati et Élise, la tante et la grand mère de Kiara, qui sont des figures importantes au sein de la tribu. Toutes deux ont été d'un grand soutien pour la jeune femme et elles ont activement participé à ce qu'elle puisse vivre librement sa transidentité.

Son parcours fut loin d'êtr mplmais aujourd'hui Kiara clame haut et fort sa liberté d'être vraie et revendique le droit à la différence.

Cette tribu sera le lieu de notre tournage.. La suite dans notre documentaire !


©Tous droits réservés - 2020 - Dépasser les bornes

Contact

d.lesbornes@gmail.com